Yaoi Story /!\ Relation boys X boys /!\

lundi 6 novembre 2006

- Présentation du Blog -

/!\ Relation boys X boys /!\

Ici débute l'histoire de deux garçons mal dans leur peau ...

Ils se découvriront grâce à un autre, grâce au monde qui les entoure ...

leur sera t il si cruel ? A vous de suivre cette fabuleuse histoire d'amour ... ^^

HISTOIRE DE LA RENCONTRE DES DEUX ECRIVAINS :

Comment a commencer cette histoire ?

Cette histoire d'amour à débuter sur un forum RPG. Il me semble avoir connu la maman de Shim par simple hasard ... enfin, je cherchais une personne capable de venir me répondre dans mon tout premier poste, un MP puis un autre, un échange de mail s'en est suivit et nous voilà à parler ^^ Je souhaitait faire évoluer mon petit Shojinou et bizarement j'étais persuadé que Shim pouvait le faire ^^ ((>< oui tu peu le faire ^^")) Sa a durer longtemps, enfin la premières parties des vacances, puis pof mon ordi plante et la vague Forum ma peu à peu quitter ... Mais voilà comble du comble je ne pouvais pas lacher mes personnages comme ça, et puis La miss était une fille si gentille que bah je pouvais pas couper les ponts comme ça ... Mais bon je ne voulais plus trop allé sur les forums sa me prennait beaucoup trop de temps, et puis les sujet interessant n'était principalement qu'avec elle donc vala ^^ !! Pour la peine j'ais décider d'ouvrir un canalblog et de publier au fil de nos mail l'histoire de nos jeunes garçons ^^ ...

L'histoire ne sera pas "copier / coller" et sera re-rédiger par moi même, enfin sa sera juste enlevé deux ou trois *...* ou autre ^^ mais voilà !

Si cette histoire vous plaît n'hésitez pas à laisser des commentaires /!\ Faite attention à l'envois de vos commentaire vérifier qu'il soit toujours postez ^^

HISTOIRE :

shoji___shim_x_02trans

Voici les deux héros de cette histoire. Je vous présente Shoji (ici en blond) et Shim, deux lycéens très mal dans leur peaux ... Ils ont été reçu dans un lycée nommé "Maboroshi Gakuen". Maboroshi veux dire "illusions" mais contrairement à ce que l'on peut penser, leur histoire sera loin d'être une illusion ... Problèmes familiaux, et discorde social, ce sont leur princiaux problèmes en arrivant au lycée c'est aussi sa qui les enfonce dans un désarois immense ... Ils ont à peine l'espoir que cela se finisse un jour ... Mais en integrant cette école ils seront assaillit d'autre problèmes ... Amour, amitier, trahison, mais n'est ce pas sa ? Une adoleçance palpitante ?

Ce sont deux garçons, deux mondes complètements différents mais un seul sentiments qui les uni ...

L'amitier ? L'amour ... ou le simple désir ? Vous voulez savoir ? Nos fics sont là pour sa ^^

AVERTISSEMENTS :

/!\ A lire avant de continuer le blog /!\

Ce blog contient une histoire Yaoi, c'est à dire une relation entre hommes, soit homosexuel. Certains passages risque de choqué des lecteurs, certaines scène décrivant des actes sexuel. Nous vous prévenons dans ces quelques lignes, nous nous dégageons de toutes responsabilités. Les commentaires à propos homophobes et les injures seront tout bonnement supprimé.

Les scène qui risquerait de choqué seront signalé dans le titre avec un :

/!\ Yaoi /!\

REGLES :

- Vous certifiez avoir au moins 13 ans (+ de 13 ans)

- Vous vous engagez à ne pas mettre ce blog dans les mains de n'importe qui.

- Les commentaires injurieux ne seront en aucun cas toléré et supprimé.

- Ne faite pas de pub qui ne sont pas en rapport avec le thème du blog, soit RPG, Yaoi, Manga

CONTACTEZ - NOUS :

e-mail

Personnages de l'histoire :

Shoji KYOSUKE => Première année =>[1-A]

Shim DACOYO => Première année => [1-A]

Kimiko SAKUGAWA => Première année => [1-A]

Posté par Yaoi_girl à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


- Liens / Pubs / Partenariat -

- Espace PuB -

à venir 

- Nous Lier ? -
Si vous souhaitez nous lier voici quelques bannières.

88*31

shimxhoji02

shimxhoji03

shimxhoji04

200*40

shimxhoji05

460*80

shimxhoji06

- Partenaires -

Si votre site ou blog parle de manga et/ou de Yaoi et que vous souhaitez faire un échange d'adresse et/ou de banières

Laissez un commentaire ici avec vos coordonées

^^

ou envoyez nous un mail tout simplement

ICI

- Votez pour nous -

un clik suffit ^^

pour faire connaitre l'histoire de ses deux lycéens

   Hier gehts zur Top 100 Liste
Top 50 fanfics-site
 

Posté par Yaoi_girl à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

- Présenation de KYOSUKE Shoji -

Nom : Kyosuke

Prénom : Shoji

Age : 17 ans

Sexe: Masculin

(doté d’un corps assez androgyne)

Sexualité : Bisexuelle

Famille : Ses parents

***

Histoire :

Kyosuke Shoji est née au printemps. Les cerisiers étaient en fleurs une brise douce était présente sans compter le soleil qui brillait de mille feux, tout laisser présager que la vie de ce petit bonhomme allait être calme et remplit de bonheur .

Shoji descend d'une très grande famille, du côté de son père. A la trentaine son paternelle décida de se marier avec une jeune femme issue elle aussi d'une très grande famille, et un matin de printemps naquis le petit Shijo-kun ^^.

(vala vite fait, j'allais pas décrire leur mariage et tout le reste on s'en fou des parents xD)

Shoji a grandit dans un lieu où reignait la tranquilité, la paix et le bien être, ses parents lui offrait tout l'amour qu'ils avaient, et Shoji leur rendait .... (peace and love) Il nagea dans cette quiétude jusqu'à l'âge de 5ans où il du quitté son cocon familliale pour se rendre dans une "prison", trou de de bauche, d'hostilité et de mahleur qu'on appel plus communément "une école".

Malgrès la richesse de sa famille, ses parents décidèrent de l'inscrire dans une école "modeste", ses parents souhaitaient son bonheur, ils voulaient le voir vivre comme un enfant normal sans barrière sociale ... Ceci fut le déclanchement du changement de comportement de Shoji.

Là bas on se moquait souvent de lui car il était raffiné, et très polis, ce qu'on voit moyennement bien dans une école. Il avait le droit à toute sorte de méchanceté, insultes et bisutages, tout y passait. Il se forgeat un caractère d'acier. Au fil du temps il apprit à devancer les autres. Il se mit à manipuler avant qu'on ne le fasse souffrire. Mais cette méchanceté cachait une grande tristesse, et de la haine envers ses parents ... Malheureusement pour lui et au grand damne de ses parents, il oubliera les valeurs qu'on lui avait apprise lorsqu'il était encore un enfant ... Durant ces années de silences, Shoji observera leshommes et leur hypocrisie.

A l'âge de 17ans, après avoir passé 15ans de sa vie à changer d'école en cours d'années. Ses parents décidèrent de l'envoyer dans un pensionnat pour le calmer un peu, histoire aussi de ne plus avoir à supporter ses crises de nerfs incessante et dévastatrice.

Il fut envoyer à Maboroshi Gakuen (soit Maboroshi Hight school) un pensionnat comme les autres, mais où apprendra à aimer et l'être en retour ....

Description physique :

Shoji-kun n'est pas très grand, 1m70 et possède un corps frèle, 49 kg.
Il a un visage très fin, et de grand yeux couleur ocres. Il a de très long cils noir qui amplifient les expressions de son regard et qui lui donne parfois des air de jeune fille. Ses cheveux sont mi-long, et très claire ... Blond limite blanc, c'est bien pour cela qu'il se permet de faire des couleurs extravagante ... (T.T pauvre cuir cheveulu). Pour cette rentrée pas comme les autres il se sera teint en blond / chatin avec des mèches brunes.

Shoji  a un look qui lui donne un air classe que beaucoup de fille aime. Rappelons que l'uniforme dans ce lycée n'est pas obligatoire mais  il porte a merveille cet ensemble, de plus ces habits sont assez critiquer par son entourage, c'est en quelques sorte une couverture ... La chemise blancheà grand col, légèrement déboutonné ainsi que débraillé et le pantalon mi large, bleu marine à motif écossais lui donne des airs de sérial lover doux comme un agneaux ... En bref tout son contraire.


Description Psychologique :

Shoji est un enfant (euh 17 ans tout de même) solitaire, franc et honnête mais ce sont des faces cachées, perdue depuis longtemps ... Il est ronchon, et cache ses sentiments ... Un sourire aimable n'est qu'un masque qui cache certaines de ses idées tordues ... Ne vous fiez pas à lui ><
Il a un langage très soutenue lorsqu'il ne connait pas la personne en face de lui, ce qui lui vaut bien des moqueries, ...
C'est un garçon timide, il ne tente jamais rien lorsqu'il s'agit de ses sentiments, qu'il ne dévoile à personne. Il n'a que de mauvais souvenir et ne préfère s'attacher à personnes. Il est difficile à cerner car même honnête, il sait mentirs sur ses sentiments.
Mais comme tout le monde, il s'énerve, envoie boullet les gens lorsque ce n'est pas le moment.
Il sait se déffendre, c'est un peu sa qui la amené jusqu'ici. Il est agressif lorsqu'il se sens en danger et agis souvent sans réfléchir.
Pour lui les mots sont importants, il ne parle jamais pour ne rien dire, et ne balance pas à tout bou de champ des vannes ou encore moins des compliments ...

Il prend les gens de haut, et sa façon si polie de parler est là pour faire comprendre à la personne en face de lui qu'il n'est pas grand chose face à lui et qu'ils ne sont pas de la même catégorie sociale ...

Posté par Yaoi_girl à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

- Présentation de Shim Dacoyo -

shim_2

Nom: Dacoyo

Prénom: Shichim

mais veuillez l'appeler Shim .

âge : 17 ans , tout juste .

Signe astrologique : Vierge .

sexualité : Homosexuel


Famille: Il n'a jamais connu sa vrai famille . Il a été adopté par un couple de gens âgés , mort il y a quelque années . Il y tenait comme à la prunelle de ses yeux . Donc maintenant , il ne lui reste plus rien ... non , vraiment plus rien .

***

Histoire

Shim est né sous un jour de soleil , une journée magnifique !. Le 19 septembre 1989 exactement . Mais malgré ça , ce jour était loin d’être joyeux et si extraordinaire qu’on disait . La mère de Shim , Noriko , ne voulait pas de son enfant , son père , lui , s’en foutait . Il n’était jamais là , et il s’apprêtait à rompre avec Noriko . Celle-ci décida , alors , de mettre Shim dans un orphelinat , dés son plus jeune âge . Il y resta jusqu’à ce qu’il ai 5 ans et qu’il se fasse adopté par un couple de retraiter .Tsumi et Kazuya Dacoyo . Agé tous les deux de 51 ans . Shim , étant trop jeune pour se rendre compte de quoi que se soit , ne protesta pas et se fit , donc , accueillir par la famille Dacoyo dont il hérita du nom de famille . Il aimait beaucoup ses « parents » adoptifs , ou plutôt ses « grands-parents » adoptifs . Sa grand-mère lui apprenait un tas de chose tel que la cuisine , coudre , ou encore le piano . Shim adorait ça , il était très heureux chez lui . Oui , seulement chez lui car , à l’école , il se faisait complètement rejeter . Il était trop « différent » soi-disant . Tout ça parce qu’il aimait cuisiner , qu’il aimait coudre et faire le ménage . On le prenait souvent pour une fille , pas physiquement mais psychologiquement . A ses 12 ans ,il remarqua une profonde attirance pour les garçons , et non pour les filles . Ce qui le rendait encore plus déprimer car , selon lui , l’homosexualité n’était pas humain . Il ne savait pas à qui se confier , alors il se confia à sa grand-mère . Celle-ci ne le pris pas mal , mais elle fut assez surprise . Elle consola Shim et lui dit que ce n’était pas la peine de déprimer à cause de ça , car l’homosexualité faisait partit de la vie , et les homosexuelles n’étaient pas des erreurs de la nature . Shim repris alors confiance en lui , et vécu une adolescence quelque peut mouvementer mais comme même assez heureuse . C’est alors qu’un beau jour d’été , son grand père mourut d’un infarctus à l’âge de 61 ans . Shim avait 15 ans . Sa grand-mère ne pouvait pas supporter ça , elle était déprimer et ne sortait jamais de sa chambre . Shim était , donc , obliger d’arrêter ses études pour s’occuper de sa grand-mère . Il lui faisait à manger , il s’occupait d’elle comme il le fallait . Tsumi vivait encore , grâce à Shim . Elle repris goût à la vie , Shim fut donc , rassurer . Il repris les cours , avez mal , jusqu’à ses 17 ans . Il rentrais tranquillement du lycée , quand il découvrit sa grand-mère , allonger ou plutôt écrouler par terre .Elle n’arrivait plus à respirer , elle était en train d’étouffer . Shim était complètement affoler , il ne savait plus quoi faire . Avant même qu’il prenne le téléphone pour appelez les urgences , sa grand-mère arrêta de respirer . Elle venait de mourir , suite à une de ses crises . Shim tomba alors dans une grande dépression . Il fut placé dans un pensionnat , là , il tenta plusieurs fois de se suicider , mais il rata à chaque fois . Les gens du pensionnat en avait marre de le voir , il fut donc , transférer , dans un lycée , plus stricte et bien réputé .Mais avant ça , il arrêta ses tentatives de suicide , et se rappela de ce que lui disait sa grand-mère quand il passait une mauvaise période . « Souri à la vie , et fait fasse , quoi qu’il arrive » . Shim arrêta de déprimer , et alla donc dans ce lycée, pour lui , une nouvelle vie commençait . Bien que , au fond , il restait désespérément , déprimé comme jamais il ne l'avait été ....

Description physique :

Tout d’abord , il faut savoir que Shim adore le rose . Il ne porte presque que des vêtements de cette couleur . Il n’est pas grand , il mesure exactement 1m60 tout juste , il ne pèse pas du tout lourd , s’en ai affolent 42 kg . Ses yeux sont d’un marron profond , mais quand il pleur , il deviennent vert. Ses cheveux sont assez fins , mi-long . On ne peut pas définir sa couleur , car il s’en fait une tout le temps . Ses cheveux son noir de nature , mais il les a le plus souvent en rose . Il a un visage bien rond , et très expressif . Il souri beaucoup , et a la peau assez bronzer de nature . Il n’a pas de style de vêtement particulier , mais il déteste le bleu , dans son armoire , on ne peut voir que des pantalon en velours soit noir , violet , ou vert et des chemise rose , violette , verte mais surtout pas de bleu .Il aime porter des bijoux tel que : bracelet africain , collier en chaîne ……

Description psychologique :

Le petit énergumène , Shim Dacoyo , est tout d'abord , extrêmement timide . Il rougis pour tout et n'importe quoi . S'en ait affolant , mais à force , on s'y fait assez rapidement . Bien que parfois , cela puisse énerver beaucoup de monde car , la timidité de Shim n'était pas une question de simple rougissement et de quelque petits bégayement . Non , c'était bien plus que cela ! à chaque fois , il se rabaissait et s'excusait . Pardon , excusez moi , je suis navré ou encore , je ne suis qu'un maladroit , une ordure , je ne mérite pas la vie . Comme vous pouvez le constater , ce petit lycéen est un homme très complexé . Il ne s'aime pas . Tout d'abord , parce qu'il est homosexuel . Ca , c'est ce qu'il déteste le plus chez lui . Son homosexualité , qui n'a rien d'un défaut , mais pourtant .... il ne supporte vraiment pas cela , et il a prié , plusieurs fois , pour devenir hétérosexuel , mais sans résultat . Mister Dacoyo ne cesse de déprimer . Et ce , depuis la mort de sa "grand mère" . Avant ça , c'était elle qui le remettait dans le droit chemin , tout le temps , mais maintenant qu'elle était partit ... Shim est toujours en dépression . Il reste enfermé dans sa bulle noir , cette petite bulle noir , dont l'air était irrespirable .... il ne parle jamais de lui et de ses problèmes , non jamais . Pour éviter d'ennuyer les autres , ou plus encore . Ah , aussi une chose très importante à savoir . Le petit jeune homme est claustrophobe . Il ne supporte pas de rester enfermer dans une pièce trop longtemps . Il pique aussi , souvent des crises de convulsion . Des crises qui le font sortir de la réalité , des crises qui lui fait péter les plombs , si je peux me permettre . Il est aussi , d'une immense fragilité , aussi bien psychologiquement que physiquement . Il tombe souvent malade , et fait de l'asthme . Il est allergique aux tournesol , et aux polène , ainsi que la poussière et les poiles de chats . Sa vie n'est vraiment pas une chose simple . Mais malgré tout ça , tout ces problèmes , Shim reste gentil , amicale et souriant , comme toujours . Mais malheureusement , il est souvent la tête de turc de tout le monde . Pourquoi ? ... ça je ne peux pas vous dire . Je ne le sais pas . Et , comme tout le monde , il a des défauts et des qualités . Un de ses plus grand défaut est l'égoïsme . Il est d'un égoïsme affolant . Non pas qu'il ne pense qu'a lui , mais ...... mais vous le découvrirez sans doute .

Ce qu'il aime :

Mister Dacoyo a perdu toute joie de vivre . Il n'aime , donc , plus grand chose . Mais quand même , il lui reste quelque petites chose , qu'il ne cessera jamais d'aimer . C'est à dire , la nuit , la lune et les étoiles . Les feux d'artifices , qu'il regarde à chaque fois qu'il y en a un . Il aime sortir . D'ailleurs , il passe toute ses journées dehors , enfin presque . Et puis , malgré tout , il adore les compliments .....

Ce qu'il n'aime pas :

Il déteste plus que tout , la solitude . Il a besoin d'être entouré de personnes , même si elles sont inconnues ! il en a besoin , de cette entourage . Il déteste aussi , être enfermer , mais ça , je vous l'ai déjà dit . Il ne fume pas et ne boit pas , il déteste l'alcool ! il n'aime pas non plus la violence , et que l'on se moque de lui . Et .... il ne s'aime pas .

Posté par Yaoi_girl à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 8 novembre 2006

(1) Cérémonie des premières années ...

Aujourd'hui était un jour pas comme les autres pour beaucoup d'élèves de Maboroshi Gakuen. Cérémonie de première années, découverte des classes et des professeurs ... Il régnait dans ce lycée une atmosphère joviale et on sentait à pleins née l'excitation des nouveaux élèves. Il y avait eu une prérentrée, et beaucoup d'élève s'y était rendu, sûrement trop impatient de rencontrer de nouvelles personnes ... Shoji aussi s'y était rendu, mais lui contrairement aux autres y avait été forcé. Cette atmosphère l'oppressait et tous ces sourires lui donnaient mal au crâne ... 

A la différence des autres écoles, Maboroshi Gakuen avait une façon bien à elle d'organiser ses classes, et ce que les élèves de premières années ne savaient pas c'est qu'ils passeraient cette années en compagnie des secondes années. Ce système étaient là afin de ne "prendre soins" des nouveaux arrivant et ainsi les éparpillés un peu plus dans la masse ... Revenons en à un certains blondinet de première année, flânant dans un couloir ...

**Ahhhh vivement que les cours commencent que je m'amuse un peu** 

Détrompez vous, Shoji n'avait en tête que de se faire virer, encore une fois afin de comblez son mal-être ... Ce lycée était pour lui comme les autres, et chaque élèves lui donnait la nausée. 

LES PREMIERES ET SECONDES ANNEES SONT ATTENDUS A LA SALLE DES FÊTES ... 

Une voix sortie des hauts parleurs accroché dans chaque recoins du lycée, raisonna et fit descendre Shoji sur terre ... Il soupira et se mit à marcher en direction de cette salle. Il marchait d'un air nonchalant et chaque pas qu'il faisait lui paraissait lourd ... 

**Vivement que je sorte de ce trou ... **

Pendant ce temps là  Shim Dacoyo , petit jeune homme de seconde année , venait d’avoir entendu le message transmit dans chaque recoin du lycée . Il devait aller à la salle de fêtes. Même si l’envie n’y était pas, car étant timide et introverti, il n’oserait sûrement pas aller voir les autres, il s’avança à petit pas vers cette salle …

Il était un peu la tête de turque du lycée, comme partout où il allait de toute façon, et ce depuis sa tendre enfance. Shim ce faisait insulter de tous les noms possibles, mais si cela ne s’arrêtait que là …Malheureusement pour lui, il était violement bizuter par des Sempai (membres du lycées plus âgées) par exemple lors de sa prérentrée, il fut enfermé dans les toilettes des filles, tout en sachant pertinemment que le jeune garçon était claustrophobe et même étant le Sempai de ces première années, il redoutait fort leur envie soudaine de méchanceté accru ...

Il se mit à courir dans les couloirs, mais soudain, il tomba sur la bande de garçon de 3ème années, les même qui l’avait enfermé dans les toilettes et ceux qui s’amusait avec grand plaisir à le martyriser depuis qu'il avait poser le pied dans cette école. Il fut parcouru d’un énorme frisson et d’une vague de peur. Il se stoppa net dans sa course, et se colla contre le mur, laissant les garçons avancer vers lui, espérant qu’il se fonde dans les décors. Le cœur battant à une vitesse folle, les joues aussi rouge qu’une tomate, regardant le sol, il ne disait rien, puis il sentit brusquement un des garçons lui taper l’épaule avec sa main, ce qui le fit trembler comme une feuille.

« - Bah alors ! Dacoyo rosette ! Tu courrais où comme ça ?? Hein ?? À la salle de fêtes ? »

Les garçons se mirent à rire, puis un autre s’approcha de Shim, il lui mit une tape sur la tête, ce qui n’arrangea en aucun cas, l’état de panique du lycéen à la chevelure rose, d’où sont surnom « rosette ». Ce même garçon déclara d’une voix grave et froide :

« Toi ? Aller à la salle de fêtes ? Laissez moi rire ! Tu sais bien que personne ne veut de toi ! »

Ils se mirent encore à rire sur un ton moqueur.

Que voulaient-ils à la fin ? 

Shim ne comprenait pas, mais il avait tellement peur à ce moment même qu’il n’arrivait même plus à penser.  Les deux garçons qui lui avaient adressé la parole, s’approchèrent du garçon apeuré. Celui-ci se retrouvait encerclé par cette bande de jeunes loubards. L’élève qui avait été le premier à parler déclara une nouvelle fois :

«  Bon allez, cessons de lui ressasser sa pitoyable vérité, nous pourrions blesser le pauvre petit cœur de Rosette ! … »

Il y eu un silence pesant puis il rajouta, avec cette voix qui laissait transparaître un plaisir intense à lui faire peur …

« Alors Dacoyo , tu n’as pas oublié j’espère ? »

Shim paniqua …

« …Oublier ? Oublier quoi ? »

Shim ne comprenait pas et hésita à poursuivre. Il tremblait toujours autant et d’une petite voix à peine audible, répondit :

«  …. O…oublier … quoi donc ? …. Je ….. »

Il n’eu pas le temps de dire quelque chose d’autre, que l’un des garçons lui mit une claque d’une violence incomparable. Le lycéen à la chevelure rose baissa la tête, le visage crispé de douleur et de peur. Puis ce même garçon qui venait de le taper se mit à crier.

«  OH ! Espèce d’enflure, tu n’as tout de même pas oublié ?! Aujourd’hui tu devait faire nos rédac’ ! »

Le cœur de Shim sembla s’être arrêté de battre. Oh non, il avait totalement oublié. Que faire ? Leur dire ? Mais il se ferait misérablement maltraiter ! Il tremblait de plus en plus et les larmes lui montaient aux yeux. Il afficha un petit sourire forcé et déclara, d’une voix tremblant et toujours aussi faible :

« Ah… bien sûr que non, je n’ai pas oublié !! A…attendez elles sont dans mon cartable, qui n’est pas loin de là ... Attendez … »

Les garçons, soulagé mais en colère, s’écartèrent pour laisser Shim aller chercher leurs rédactions. Celui-ci poussa un petit soupire puis commença lentement à marcher dans les couloirs, puis soudain, se mit à courir à toute vitesse le cœur serré. Les jeunes délinquants froncèrent les sourcils d’un air plus qu’énerver.

-«  HEY ! SALE TAPETTE ! Reviens ici tout de suite !!! Il s’enfuit !

-« …. DACOYO »

-« …. Laissez-le, la prochaine fois on lui fera la peau … »

Shim courrait, semant les garçons qu’il avait horreur de voir et dont il avait si peur.

Il n’irait pas à la salle de fêtes, tant pis si il se faisait collé, il devait absolument faire les rédactions de ses persécuteurs. 

Il ne s’était pas arrêté de courir, même étant asthmatique, il avait trop peur qu’ils le rattrape, il savait ce qu’il l’attendait … il savait que si cela arrivait, il aurait mal, très mal.

Un peu plus loin, Shoji, sans s'en rendre vraiment compte, se dirigeait à l'opposé de la salle des fêtes. L'idée d'être entouré d'une masse de gens surexcité le rendait affreusement de mauvais poil ... Misanthrope ? Peut-être ...

Au loin il entendit des bruit de pas, mais il était tellement plongé dans sa réflexion qu'il ne fit pas attention que ces pas se rapprochait dangereusement de lui ...

Shim quand à lui continuait de courir les yeux rivé sur le sol … Il ne vit pas Shoji et lui rentra dedans, mais sans pour autant tomber à terre. Shoji pour sa part chancela dangereusement avant de s’accrocher au mur …  Le lycéen à la chevelure rose s’arrêta un peu de courir et murmura un léger « gomen » puis se remit à courir, se dirigeant vers une salle de permanence, là où il avait laissé son sac, pour aller faire les rédactions, dans un coin isolé de préférence.

Le jeune blond leva un poing énervé mais … le garçon qui venait de le pousser se trouvait déjà au bout du couloir …

- Arghhh … C’est quoi c’est jeune sot de nos jours 

Shoji se redressa et soupira en regardant partir au loin une touffe rose, sans pour autant s’en soucier …Il s’épousseta un peu et se remit en marche vers la salle des fêtes … Oui à ce moment là Shim venait de lui épargné une heure de retenue pour absence à la cérémonie en tant que nouveau dans l'établissement…

La cérémonie dura une heure et la répartition de ceux qui n’étaient pas présent à la prérentrée prit fin dans un brouhaha total … Ahh ce qu’il détestait sa le petit Shoji-kun … Du monde, du monde encore du monde … Il prit la route pour la salle de classe, dépité de devoir être entouré d’autant de jeunes filles groupies à souhait qui murmurait des « Ah regarde comme il à l’air cool » …. « ohh ce qu’il est mignon » … Le blondinet avait l’habitude, et pour exciter un peu plus la galerie il se tourna et offrit aux jeunes filles un sourire colgate extra plus blancheur qui les fit glousser … Puis sans attendre d’autres réactions, il accéléra le pas afin d’être le premier dans la salle de classe …

Au même moments, n’étant pas aller à la salle de fête comme vous le savez tous, le petit Shim Dacoyo était donc allé en permanence faire les trois rédactions de ses persécuteurs, et de plus, du mieux qu’il pouvait. Trouvant un sujet différent pour chacun grâce à sa  grande imagination le seul soucis était son niveau en orthographe qui était assez mauvais ce qui lui faisait faire des fautes à tord et à travers. Il espérait juste que les trois délinquants ne s’en apercevraient  pas . Il les faisait très vite, mais seulement voilà, étant bientôt l’heure de rentrer en cours, et la permanence allé fermer. Mister Dacoyo fut bien obligé de partir.

Son sac sur le dos et quelques cahiers dans la main, il ne savait pas où finir son travail. Il était assez embêté … Comment faire ? De plus il risquait de croiser ces trois garçons si il restait dans les couloirs. Il se mit à réfléchir un peu, et pensa qu’étant bientôt l’heure d’aller en cours, il pouvait très bien aller dans sa classe et finir les rédactions, et puis il serait tranquille, enfin, du moins jusqu’à ce que ça sonne. Alors il se mit à courir vers sa classe des [ 1 – A] (prononcer « première années A »).

Une fois arrivé, il entra dans la salle et s’installa au fond . Il sortit sa trousse et se mit à finir les devoirs entamés.

Posté par Yaoi_girl à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 novembre 2006

(2) Rencontre assez particulière

Le couloir semblait interminable, mais Shoji en vit bientôt la fin. Dans la salle de classe Shim travaillait mais Ayant mal fermé la porte, il pu entendre des bruits de pas.

Qui était-ce ?? Peut peut-être était-ce l’un des trois garçons qui lui faisait du mal !

Non il ne voulait pas !

* qu’est ce que je vais faire si …. Oh non, vite … *

Complètement paniqué, le petit Shim se leva et s’apprêta à vite déguerpir de la classe, laissant ses affaires ici.

Le blondinet de l’autre côté de la porte leva les yeux vers le panneau [1-A], c’était leur salle … Elle semblait déjà ouverte lorsque Shoji posa la main sur la porte coulissante.

**Tiens quelqu’un est déjà rentrée …**

Mais il n’eu pas le temps d’approfondir son raisonnement qu’il fut poussé en arrière.  Shim c’était dirigé vers la porte en courrant,, en s’apprêtant à sortir mais il bouscula une nouvelle fois quelqu’un, et lui tomba littéralement dessus.… Ce choc, douloureux fit rager Shojinou malgré que son postérieur ait amortit la chute il lâcha un grognement…

-« WARGHHH MAIS C’EST PAS VRAI !!! »

Il ne leva pas tout de suite les yeux,et ne vit pas tout de suite « l’imbécile » qui venait de le faire tombé, sûrement trop préoccupé par sa douleur fessière …

Shim quand à lui, était rouge de honte et ne savait absolument pas quoi faire. Il se releva aussi vite qu’il était tombé et recula un peu, et ne reconnu pas non plus Shoji , qui était ,en fait , la personne qu’il avait bousculé tout à l’heure pour la simple et bonne raison qu’il avait les mains liées, la tête baissée et les larmes aux yeux. Il déclara après quelques secondes de silence, d’une voix à peine audible et toute tremblante :

« p…pardonnez moi ……j…..j’ai pas….f..fais exprès …p…pardonnez moi ….. »

Shoji soupira, décidément ce n’était pas son jour … Il releva les yeux vers Shim, pensant jouer la carte du mec cool … Il afficha un sourire mais lorsque son regarde croisa les yeux larmoyant de Shim il fit un bond et se releva, le doigt pointé sur le jeune garçon … A croire qu’il n’avait plus mal.

-« T…TOI !!! »

La couleur de ses cheveux le trahissait c’était le garçon qui lui avait foncé dedans il y a à peine une heure … Il eu un monté de nerfs et s’apprêta à lui balancé autant de vacheries que grossièreté mais la classe arriva … Il regarda alternativement la classe et le jeune garçon désolé en pleure …

**Ahhhh j’vais passer pour le cruel >.< Grrrhhh il me le paiera ….**

En entendant son interlocuteur crier, Shim se mit à trembler. Il avait peur, il se sentait si idiot, si maladroit, qu’il ne pu s’empêcher de verser quelques larmes. Le stresse , la peur et l’angoisse, et c’était tout le temps comme ça , à chaque fois on lui criait dessus , à chaque fois qu’on lui reprochait de choses, ou alors on se moquait de lui , oui ça s’était plus que très fréquent. Lorsqu’il croisait quelqu’un, cette personne ne pouvait pas s’empêcher d’émettre un petit rire ou une mine de dégoût. Et malgré tout, ces petites choses faisaient vraiment du mal à mister Dacoyo . Pourquoi le blondinet devant lui venait de faire un bond en criant et en le pointant du doigt ? qu’est ce qu’il y avait ? ils se connaissaient ? Shim lui avait déjà fait quelque chose de mal ? peut-être , sans doute , mais il ne s’en rappelait pas . Ses larmes continuant de couler , il entendit la classe arriver , oh non . Il allait encore se faire traiter de chochotte et autres . Il n’aimait absolument pas ça , alors avec la manche de son pull rose il essayait d’essuyer ses nombreuses larmes mais en vint , elles furent bien vite remplacées par de nouvelles .

Shoji inspira un bon coup, et d’une voix assez forte pour que tout le monde puisse entendre.

- « Baaaah Pleure pas, en rajoutant un sourire qui se voulait amical, c’est rien …. Kyosuke Shoji enchanté … »

* A…alors il ne m’en veut pas ? ….q…..que …….. Pourquoi ? …. Pourquoi il est gentil ? Normalement on ne m’adresse pas la parole comme ça …..*

Il était assez surpris que Shoji ne s’énerve pas , bien qu’il avait l’impression qu’il en était à deux doigts avant que la classe n’arrive . Shim continuait de pleurer , mais moins , il releva sa tête et adressa une mine complètement abattu .

Le blondinet attrapa Shim par l’épaule afin de lui faire une accolade amicale et se rendit compte du poids du jeune garçon … Il fut surpris mais rien ne pu s’y lire sur son visage. Le monsieur aux cheveux rose manqua de tomber par terre et retint de dire un petit « aie » lorsque le blondinet lui fit cette tape « amicale ».

**Qu’elle légèreté … c’est bien le genre maladroit qui se ferait enquiquiner …** pensa Shoji.

.D’une petite voix , en fuyant son regard , Shim déclara :

«  E…enchanté …. Moi c’est Dacoyo …. Pardonnez moi encore …. Je suis si maladroit ….. si …. »

Il fut soudainement coupé par des gloussements de jeunes filles qui se moquait du pauvre petit être à la chevelure rose, le dévisageant avec un air de dégoût, ou soit avec un petit sourire moqueur et désagréable. D’ailleurs Shoji remarqua leurs expressions de répulsion et posa son regard sur Shimr Dacoyo qui baissa, alors, une nouvelle fois la tête. Par ailleurs, il n’avait pas dit son prénom.

Shoji eu un pincement au cœur en voyant le jeune garçon se rabaissé ainsi … Pour ce qui concer,ait le prénom du jeune garçon la raison était simple, il n’était plus habitué à le dire, car personne ne l’appelait de la sorte , alors à quoi bon .

- « Hey vous avez vu ?! Rosette elle pleure encore ! »

- «  Pauvre rosette !! »

Shim devint tout rouge, il n’aimait pas qu’on l’appel comme ça, mais il commençait à être habitué, bien que d’habitude ce soit des garçons qui l’appel comme ça , là c’était deux demoiselles , qui firent rire toute la classe, le blondinet lui par contre n’y était pas du tout habitué et fit une mine assez surprise, et leva les yeux vers les filles qui se tenaient debout devant eux pour leur rétorqué quelques choses mais … Le garçon à la chevelure rose se recula un peu , un petit sourire gêné et surtout très forcé aux lèvres , il regarda Shoji , rouge de honte et les larmes aux yeux :

- «  Ah excusez moi …. On vous à vu en ma présence ….

Cela le fit revenir à la réalité …Tiens ?Il redevenait une âme charitable au point d’aider les plus à plaindre ? … Il était du genre à faire comme si de rien n’était, ignorer les gens comme cela et ne pas s’attiré les foudres de leurs persécuteurs … Mais pourtant là, il ne savait pas, il avait sincèrement envie de l’aider … Après un instant de silence, il se tourna vers Shim pour lui répondre mais il n’eu pas le temps, de dire quoi que ce soit , qu’un garçon arriva derrière Shim et lui baissa son pantalon d’une vitesse incroyable , une nouvelle fois , tout le monde se mit à rire comme jamais.

Le professeur arriva au bout du couloir et le silence s’imposa, tandis que Shim était mort de honte, et tentant de remettre son pantalon assez vite, laissant une nouvelle fois ses larmes couler sur ses joues.

- «  Monsieur Dacoyo ici ce n’est pas une salle de jeux mais un lycée ! Vous ne devez en aucun cas faire le mariolle en vous déshabillant devant tout le monde ! Cria l’enseignant. »

- « h…ha heu …..E…excusez moi monsieur … j…ce n’était pas d…dans de mauvaise intention et … » Répondit Shim toujours aussi désemparé.

- « Cessez de répondre et rhabillez vous ! ….. Bon …. »

Shoji regarda la scène se passer avec une consternation, certes à peine visible mais bien présente … Ne voyait il pas qu’il pleurait ? Pleurerait il si il l’avait fait de son pleins grés … Il n’avait ni la force de bouger pour aider Shim, ni la force de rétorqué au professeur quoi que se soit … Il restait là debout sans rien dire …

Le professeur soupira et déclara une nouvelle fois en ouvrant la porte :

- «  Entrez … »

Shoji resta bloqué devant la réaction du professeur qui lui semblait d’un coup bien antipathique. Shim , lui , se mit à pleurer toutes les larmes de son corps , mais se souvint de quelque chose . Ses affaires ! Elles étaient restées sur une table au fond de la classe ! Si le professeur voyait ça, il risquait de tout déchirer ! Shim sécha bien vite ses larmes et remit son pantalon, mais étant le dernier, tout le monde, dont le professeur, devait avoir remarqués ses affaires. Il baissa la tête, et rentra en cours, sachant que toute la classe le regardait. Il se dépêcha d’aller dans le fond et de s’asseoir à la même place que tout à l’heure. Il se mit à vite ranger les rédactions de ses persécuteurs dans son sac, mais malheureusement, l’enseignant le remarqua et déclara :

- « Dacoyo , que faîtes vous avec ça ?

- « …j…je …. Rien monsieur ! ce sont mes copies pour les mathématiques elles sont restées sur la table et … »

- « Vous viendrez me voir à la fin du cours, il soupira et se tourna vers la classe, Soit, bien le bonjour à tous , je me nomme monsieur Tanaka »

Le professeur se présenta et attira toute l’intention des élèves, toute, sauf celle de Shim qui, encore une fois, avait baissée la tête plus que rouge. Il s’était encore fait humilier, chose qu’il détestait.

Shoji durant leurs brève conversation avaient été interpellé par une des filles qui avait appelé le jeune garçon « rosette » …

-«  Hey ! Je te déconseille de traîner avec lui, c’est de la mauvaise fréquentation … »

Elle lui sourit d’un sourire de catin assoiffé de pulsions sexuelle, genre de sourire dragueur que Shoji n’accrochait pas trop … Il répondit tout de même avec un large sourire qui semblait sympathique au premiers abords.

- «  Merci, Ah, au faite, moi c’est Kyosuke Shoji, et vous ? »

- « Kimiko Sakugawa enchantée Shoji ! »

Un gloussement sortit du fond de la classe, cette fille devait dirigé ce petit clan de pimbêches, et il avait la vague impression qu’elle lui tournait autour … Arf comme chaque années … Il sourit mais fut interrompu par le prof qui leur lança un regard assassin.

- «  Je vous prie de ne pas parlez vous là bas. »

Shoji se tu jusqu’à la fin des cours … Une heure passa, et il ne suivit pas le cours, comme à son habitude, mais là au lieu de passer l’heure à observer la classe, il fut envahit par une simple question …. « Pourquoi ? »… Shim, lui, n’avait strictement rien écouté au cours de français, étant préoccupé par tout autre chose. Bien qu’il ne voulait plus penser à ce qu’il lui fût arrivé à l’instant, il ne pouvait pas s’en empêcher. De plus, lui aussi, il ne faisait que de se rabaisser. Tout le temps, c’était tout le temps comme ça. L’heure fût longue, très longue, et encore une fois, le lycéen à la chevelure rose n’avait absolument pas participé au cours. … La fin de l’heure sonna, et Shoji eu le temps de se poser un tas de questions et de se remettre un peu en cause, ils furent, tout deux, tiré de leurs rêveries et de leurs pensées …Le blondinet posa les yeux sur le fond de la classe à la table de Shim … C’était décidé, il allait lui parlé … Shim, lui,se mit à regarder tous ses camarades de classes , qui commençaient à se lever et à ranger leurs affaires . Il afficha, comme toujours, une mine triste et abattue. Jamais il ne pourrait avoir d’amis comme les autres, jamais il ne pourrait sourire comme les autres, jamais il ne pourrait être comme les autres. Il était bien trop différent, bien trop en dessous d’eux. Il rangea sa trousse et son classeur, mais ne se leva pas, sachant que le professeur voulait le voir. Shoji se leva et se dirigea vers cette table qui se situait à l’écart des autres …Tout le monde regardait où il allai, certains surpris, d’autres choqués …

Le grand blond posa les mains sur le rebords de la table du garçonnet et lui d’un ton qui se voulait tout de même un peu amical quoi que plus neutre qu’autre chose …

- « Au faite …. On a été coupé dans nos présentations … Tu dois bien avoir un prénom, non ? …. »

Oui c’était la seule approche qu’il avait trouvé … De plus cela l’intrigué vraiment de savoir comment il pouvait bien s’appelé … Shim leva doucement ses yeux et un peu sa tête par la même occasion . Il afficha une mine très surprise en voyant le blondinet de tout à l’heure, Shoji. Pourquoi était-il là ? Shim commença à se poser pleins de question, étant tout rouge, puis il l’écouta parler.

* m…mon prénom ? …. Il veut savoir comment je m’appel ? ….. Pourquoi ? ….c’est la première fois depuis longtemps ….. Qu’on me demande ça …..*

Le garçonnet à la chevelure rose était de plus en plus gêné et surpris. Mais en même temps, ça lui faisait quand même plaisir qu’on s’intéresse ne serait-ce qu’un petit peu à lui. Par contre il savait qu’on allait encore plus le charrier et l’embêter après, disant qu’il n’avait pas à parler comme ça aux autres, aussi familièrement, et patati et patata, toujours la même rengaine. Alors il essayait d’être le plus poli possible, et répondit d’une toute petite voix, étant toujours rouge de honte et de gêne :

- « ..S….Shim ….. Mon prénom c’est Shim ... M...Mais appelez moi comme tous les autres ....n...ne traînez pas avec moi … Vous allez mal … vous faire mal voir après …. »

Shoji eu un large sourire, et émit par la même occasion un petit rire couvert par les bruits de table et de chaises que les élèves bougeaient quand à eux ils étaient presque tous parties.

Posté par Yaoi_girl à 14:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 13 novembre 2006

(3) Discution avec le professeur Tanaka

Le professeur se leva et lança un regard mauvais au pauvre petit Shim Dacoyo. Il se dirigea lentement vers lui tout en poussant un peu Shoji .Puis il déclara :

- « Dacoyo, vous êtes encore en cours alors ne discutez pas de la sorte avec votre camarde ! Bon ... »

Shoji eu un air outré et surpris à la fois … En cours ? Mais décidément c’était de la mauvaise fois … Tout le monde détestait ce pauvre garçon … Le prof soupira et repris, tout en ce tournant légèrement vers Shoji.

- « Kyosuke Shoji c’est ça ? »

- «  Oui en effet … » dit Shoji pas très enthousiaste sachant pertinemment qu’il devait déguerpir.

- «  Veuillez sortir pour que je puisse discuter avec Dacoyo s’il vous plait ! »

Le blondinet, bien que pas du tout d’accord, s’exécuta …Mais avant qu’il ne parte il posa la main sur l’épaule de Shim et dit sur un ton posé :

[Suite dans les couloirs]

-«  Je t'attends dehors … »

Rien qu’au contacte de la main du blondinet avec l’épaule de Shim, celui-ci devint tout rouge, de plus, les paroles qu’il déclara n’arrangèrent rien. Le lycéen à la chevelure rose ne répondit pas, ayant trop peur de se faire engueuler ou quoi que ce soit d’autre. Sans que personne ne lui dise quoi que se soit,Shojil sortit de la salle … C’était une sensation étrange … Mais plus on lui interdisait une chose, plus avait envie de le faire …Il soupira et s’adossa contre le mur en attendant que Shim sorte.

Il ne comprenait pas lui-même, la raison pour laquelle il attendait ce jeune garçon, d’ailleurs, Shim aussi, se demandait bien pourquoi celui-ci s’intéressait tant à lui , peut-être allait-il lui demander quelque chose en retour … Oui c’était fort possible , et c’était ce dont était persuadé le jeune garçonnet .

…Bizarrement, Shim lui rappelait son enfer lorsqu’il était encore au primaire. Lui il avait réussi à s’en sortir, mais ce garçon … Depuis quand vivait il ce cauchemars ? Il se surpris lui-même à pensée à cela … Lui qui ne faisait attention à ce que pouvait penser les autres …

Il sortit son emplois du temps, faute de chose intelligente à faire … Il était l’heure de mangé, et si Shim ne sortait pas vite elle serait bientôt passé …Son ventre cria famine mais Shoji lui ne bougea pas d’un pouce …

Pendant ce temps là, dans la salle où se tenait un tête à tête pour le moins tendu, il y eu un silence glacial. Le professeur faisait peur, il faut dire qu’il n’avait pas une tête d’ange. Assez grand, aux cheveux courts et bruns, portants des lunettes bien carrées, constamment habillées en costume élégant et une cravate bien serré, il avait des airs sadique qui effrayaient ses élèves. L’enseignant avait Shim dans son collimateur depuis le début de l’année ce qui faisait monté en flèche son désir de sadisme dès qu’il croisait son regard …

Le professeur ferma la porte assez brusquement, ce qui fit sursauter le pauvre petit jeune homme prit entre les griffes d’un redoutable enseignant mal luné. Monsieur Tanaka alla lentement et sans faire de bruit, s’asseoir à son bureau, et lança un regard haineux à Shim. Celui-ci avait toujours la tête baissée, de peur et d’angoisse, se triturant un peu les doigts et se griffant un peu la peau, à cause du stresse.

«  Levez-vous Dacoyo » déclara le professeur d’un ton extrêmement aussi glaciale que même le pole nord aurait eu face à cette réplique un air de Club Med …

Shim s’exécuta, donc tout en tremblant légèrement.

* qu’est ce qu’il veut me dire ? Qu’est ce que j’ai fais de mal ? ….. Pleins de chose peut-être, mais je ne m’en rend même pas compte … je suis si maladroit et étourdit ….. *

Shim se blâmait déjà, pourtant ce n’était pas de sa faute mais en vain …

«  Ne restez pas là, planté comme in piquet !! Mettez vous devant moi ! »

Monsieur Tanaka commençait déjà à hausser le ton de la voix, ce qui fit encore plus peur à Shim. Celui-ci s’avança et se mit devant le bureau de son professeur, ayant toujours la tête baissée et une mine abattue.

«  Bien …. Et regardez moi quand je vous parle ! Cessez donc aussi de faire cette tête, vous n’êtes vraiment pas à plaindre Dacoyo, alors arrêtez tout de suite votre cinéma ! »

Shim ravala sa salive, ce prof était vraiment un monstre, mais qui ne l’était pas avec Shim ?

Il leva, la tête, rouge de honte. Il essaya d’avoir une tête moins triste, mais sans succès. Il ne faisait vraiment pas exprès, contrairement à ce que dire monsieur Tanaka, qui prenait un réel plaisir à l’enfoncer dans sa torpeur.

- «  Vous êtes muet Dacoyo ? »

-« …N….non, je ne suis pas muet. » Répondit le petit être, apeuré, bafouillant à moitié. 

- « Bon, et restez tout de même poli !! »

- « Ou…oui, excusez moi monsieur Tanaka ! »

Shim était, déjà, au bord des larmes, mais se retint de pleurer, se tenant les mains, griffant toujours un peu plus sa peau, faisant apparaître quelques petites traces de sang. Le professeur, voyant dans l’état dans lequel il mettait Shim, se mit à sourire assez sadiquement.

Il reprit alors d’une voix encore plus sombre que tout à l’heure.

- «  Vous devez sûrement vous douter pourquoi vous êtes là non ? »

- « …E….et bien … ».

- « Répondez ».

- « N..Non pas vraiment, je … »

- « COMMENT CA NON ?! » Hurla l’enseignant. 

L’élève se mit sursauta, sa gorge devenait de plus en plus serrer et ses larmes n’allaient pas tardé à coulés. Il déclara alors d’une voix à peine audible, butant sur chaque syllabe prononcée :

- «  E…ex…excu…excusez m…moi mons’eur Ta..Tanaka, je … je sais pourquoi je suis là »

Evidemment, mister Dacoyo mentait, il n’avait aucune idée du pourquoi il était là. Il essayait de chercher la cause, et ne trouva rien à part sa chute de note en Français. 

Monsieur Tanaka soupira, l’air énervé. Pourquoi avait-il convoqué Shim ? Et bien lui-même n’avait pas de raison particulière, simple envie de se défouler, sur ce petit être qui ne lui avait rien fait. Le prof pouvait être de très mauvaise fois quand il s’y mettait. Bref. L’enseignant fixa un long moment Shim, sans rien dire, et au bout de quelques minutes il déclara :

«  Je trouve votre comportement tout simplement inadmissible »

Quand monsieur Tanaka déclara ça , Shim fut un peu surpris mais ne répondit rien , affichant une mine encore plus abattu .

- «  Amuser vos camarades de classe en vous déshabillant est vraiment honteux , de plus , plusieurs élèves se sont plains de vous, disant que la cause de leur chute de note était à cause de vous , car vous perturbez beaucoup les cours n’est ce pas ? »

*que …. Mais non monsieur Tanaka ….. Je ….. Je ne dis rien pendant les cours, et ….. *

Mais rien ne sorti de sa bouche … Shim avait très mal au cœur à ce moment là, encore plus que d’habitude. Comment pouvait-on être si méchant avec lui, c’était abominable ! il ne pu s’empêcher de verser de grosse larmes et de sangloter , non c’était vraiment trop , il avait beau dire qu’il était habitué , et bien même si c’était comme ça depuis sa tendre enfance , il souffrait beaucoup. Comment pouvait on s’accommoder de tant de haine ?

Le professeur, en voyant son élève pleurer, afficha une nouvelle fois un petit sourire. Mais il changea bien vite d’expression de visage pour laisser place à une mine de serial killer enragé. Et d’un coup il tapa violemment son bureau avec son poing, faisant de nouveau sursauté Shim …

- «  Non mais où vous croyez-vous ? Hein ??!! Arrêtez de faire semblant d’être triste et abattu et séchez vos larmes de crocodiles !! Je vais convoquer vos parents pour régler tout ça. »

Shim ne pouvait pas s’arrêter de pleurer, son cœur lui faisait bien trop mal, et quand l’enseignant  se mit à dire qu’il allait convoquer ses parents, ça n’arrangea pas les choses. Et entre quelque sanglot, d’une voix cassée, le lycéen répondit :

- «  J…je…. N’ai ….p..Pas de parents …. Monsi..eur ... Tanaka …. »

Le professeur afficha une mine surprise, et répliqua, en fronçant les sourcils d’un air plus qu’énervé :

- «  Tout le monde a des parents !! Si vous êtes ici, c’est grâce à qui, hein ? Tss … irrécupérable Dacoyo, irrécupérable !! Sortez de cette classe, je vous colle tout le samedi après midi pour apprendre à respecter les autres et à ne pas perturber les cours ! Sur ce, veuillez partir quitter la salle sans objections, je ne veux rien entendre »

Shim n’ajouta rien, il n’avait pas la force et le courage de répondre à son professeur. Mais c’était terriblement injuste, lui-même le pensait, mais à quoi bon se battre et luter contre ça, lorsqu’on sait que l’on ne gagnera jamais ? Il se dirigea vers la sortit de la classe, d’un pas lent, essayant de sécher ses larmes. Bien sûr, il ne s’attendait pas du tout à ce que le blondinet l’ait attendu.

Shoji quand à lui fut tiré de ses songes en entendant un bruit fracassant … Il se leva et essaya de coller son oreille à la porte … Il entendit les dernières paroles du professeur et ce poussa de l’entrée pour ne pas être surpris à écouter au portes, ce qui pourrait être mal vue …

Posté par Yaoi_girl à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 30 novembre 2006

(4) En route pour le réféctoire

Shim ouvrit la porte, et la referma doucement, il se tourna et …. Il tomba nez à nez avec Shoji, toujours en pleure … Il devint tout rouge s’affola.

- «  Ah excusez moi …. Pardonnez moi je suis navré, vous n’auriez pas dû m’attendre, excusez moi …. Je vous ai fait attendre, et vous n’avez plus beaucoup de temps pour manger …. Pardonnez moi …. »

Les larmes de Shim ne cessèrent de couler sur ses petites joues creuses et bleutées par les coups que l’on lui donnait . Le jeune lycéen à la chevelure rose se demandait bien pourquoi Shoji était comme ça avec lui .

Shoji esquissa un sourire face à la rapidité auquel Shim avait déballé tout sa … Mais son visage se fit plus ferme en voyant sur le visage du jeune garçon des larmes encore fraîches perlées le long de sa joue … Son inquiétude ne traversa pas le rideaux de fer qu’il avait construit de ce fait Shim ne pu rien lire, ni sur son visage, ni dans son regard sur ce que ressentait le blondinet … Mais il ne se doutait pas de ce qu'il pouvait bien se passer dans la tête du jeune lycéen.

* Je….. je n’ai pas … d’illusion à me faire je …. Il est comme les autres ….. quand il verra … la minable petite personne que je suis … il fera .. pareil que les autres ….. il ne me connais pas , il a seulement pitié …. D’un être aussi pathétique ….. que moi ….. * pensa Shim au plus profond de lui même

Non , jamais le bonbon rose ne positivais . Mais après tout , le pouvait-il ? depuis sa tendre enfance on le traitait pire qu’un chien , il était totalement soumis aux autres , pouvait-il voir du bon en ça ? pouvait-il croire aux autres ? non . Pour lui , tout était noir , et la solitude l’avait complètement rongé …

Shoji finit par lui dire, sur un  ton doux :

-« Ne t'excuse pas, il nous reste encore un peu de temps … »

Shim n’osait pas regarder Shoji , il avait honte de lui , honte de pleurer devant quelqu’un . Alors il se contenta de l’écouter parler , et tel fut sa surprise quand celui-ci lui déclara de ne pas s’excuser . Il hoquetait , et sanglotait . Il avait bien envie de s’arrêter de pleurer , mais il ne le pouvait pas . Monsieur Tanaka avait été odieux avec lui , comme tout le monde dans ce lycée d’ailleurs , alors Shim ne pouvait que craquer …

Il regarda timidement le blondinet , et lorsqu’il croisa son regard , il rebaissa tout de suite la tête et ses yeux fixèrent le sol. Dans son geste il aperçu Shoji sortir un mouchoir de sa veste, un mouchoir de soie blanche brodée à son nom … Une des rares choses qui l’unissait encore avec sa famille … Il tendit le morceau de tissu à Shim. Alors d’une petite voix , noyée dans les larmes et les sanglots , le garçon à la chevelure rose  répondit :


«  N..non merci … gardez ce mouchoir …. Je … je crois que j’en ai dans mon sac …. Ne vous fatiguez pas pour moi .. al..allez donc manger … je .. je crois que ce qu’il vient de se passer ma coupé l’appétit … »

Shim mentait , car en ce moment , son ventre criait famine , mais il commençait à avoir l’habitude . Il ne mangeait pas , que ce soit le matin , le midi ou le soir . Peut-être de temps en temps , quand il sortait de l’établissement , il allait s’acheter un petit sachet de pocki à la fraise , et encore , il faisait ça quand il avait de l’argent …

Mais réflexion faite le blondinet se pencha sur le garçonnet pour lui essuyer les joues, un sourire posé, collé à son visage de porcelaine … Ses gestes étaient doux comme ceux d’une mère à son enfant … Des gestes que ni Shim, si Shoji n’avaient eu depuis longtemps …

Derière ce visage angélique, Shoji réfléchissait … Pourquoi pas un compère de jeux ? L’idée lui était venue il y a quelques minutes à peine … Il rêva un instant à une époque future où Shim et lui seraient les terreurs du lycée, faisant des tas de coup montés … Mais lorsque son regard croisa celui du jeune garçon toutes ses idées partirent en miettes … Comment un garçon à l’âme aussi naïve deviendrait aussi manipulateur … Non impossible …

Il fut irrité de devoir abandonné cette option qui lui semblait de loin la meilleure …

Des rougeurs naquirent sur les joues du garçonnet lorsqu’il sentit Shoji lui essuyer doucement les joues ... De grosse rougeurs même . Cela faisait si longtemps qu’on ne s’était pas occupé de lui , ne serait-ce que quelque petites minutes , de plus , à part sa grand-mère , personne ne lui avait jamais fait ça auparavant . Certes , Shoji ne faisait que de lui essuyer les joues , mais pour Shim , c’était déjà un très grand geste .

Nerveux , il se laissa faire tout de même , son cœur battait très vite , à cause du stress qu’il ressentait à cet instant même . Il ferma les yeux et fronça légèrement les sourcils , essayant de rester calme le plus possible .

Les gestes de Shoji étaient si doux … que Shim se calma et arrêta de pleurer . Certes il hoquetait toujours un petit peu , et il était des plus rouges qu’il soit . Lorsque le blondinet eu finit de lui essuyer les joues , Shim baissa une nouvelle fois la tête , de honte ...

Shoji, lui, lorsqu'il eu finit se releva et souffla ravi du resultat obtenue :

Voilà tu es désormais présentable » fit il avec un air mi-ravi mi-taquin …

Shim était gêné , et donc tout rouge . Il toussota un peu et répondit au blondinet d’une petite voix faible et timide :

- « Merci ….Kyosuke-San ... vous ... vous devez me trouver idiot de pleurer tout le temps comme ça , n’est ce pas ? …. Les … les autres on raison … ne restez pas avez moi Kyosuke-San …. Je suis …. Quelqu’un de pathétique .. haha …. »

Et sans le vouloir , le jeune garçon à la chevelure rose afficha une mine abattu . De nouvelles idées suicidaires lui traversèrent la tête . Il en avait plus que marre de tout ça , à quoi bon rester en vie quand on est blâmé et détesté de tout le monde ?

* Personne ne pleurera ma mort … je serais oublié …. Mais je ne souffrirais plus au moins … c’est lâche …. Mais ….*

Il soupira , et par la suite , son ventre se mit à grogner . Tout de suite , mister Dacoyo devint encore plus rouge et gêné . Il mit ses petites mains devant son ventre et tourna la tête , ayant un sourire forcé .

- «  Haha ! heu .. excusez moi ….
»

-"Hm ? ..." Fit le blondinet surpris par les paroles du jeune garçon ...

Puis il cligna des yeux, et pour la première fois de sa vie, son étonnement visible sur son visage était sincère ... Il se reprit et sourit tendrement ...

-" Tu sais je n'ai pas l'habitude d'écouter les autres .... Et ce n'est pas aujourd'hui que je changerais ..."

Il passa doucement sa main derrière Shim et l'attira contre lui ... Il le força, pas bien méchament certes, à le suivre ... Il finit par lacher Shim mais sa main glissa lentement vers la main du garçonnet qu'il attrapa, ne comptant pas là lacher de si tôt ...

-"Il doit nous rester encore une bonne demi-heure pour manger alors profitons en pour aller manger dehors ...."

Il prit soint de ne pas regarder Shim, marchant un peu avant lui, histoire de le trainer et le forcer à venir avec lui ... Malgrès sa gentilesse, Shoji n'avait nullement envie de laisser repartir Shim ...

-"...et c'est moi qui régale" finit il par ajouter, comme ça, le petit garçon à la cheuvelure rose n'avait aucune raison valable de refuser son inviattion ...

Posté par Yaoi_girl à 18:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

mardi 22 janvier 2008

Pardonnez moi ...

Bonjour, mademoiselle la rédactrice est aujourd'hui ici, pour s'excuser de l'abandon de cette fic ... A la base cette fic était écrite à deux, mais avec l'éloignement et mes examens, nous avons prit distance toute les deux ...

Une amitié peut avoir une fin, mais en moi restera toujours gravé l'image de la fille qui m'aura aidé à crée et donner une vie à mon personnage .... Merci à la maman de Shiminou !! Merci merci merci du fond de mon coeur !!!! J'aurais aimé que tu restes celle que tu étais, tu étais si jolie, aujourd'hui tu te dis heureuse et j'en suis ravie !! mais je ne t'oublie pas je te garde au fond de moi ^^ on oublie pas des amies comme toi ... merci merci merci !!!

Je me présente, sous le nouveau nom de Kahoko, et je compte repartir pour une new fic ... En attendant que mes doigts glisse de nouveau sur ce clavier, je vous souhaite à tous une très bonne année 2008 <3 !!

Merci encore d'avoir lu et aimé ce début de fic !!

Kahoko

encore une fois mille pardon ..

Posté par Yaoi_girl à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]