lundi 13 novembre 2006

(3) Discution avec le professeur Tanaka

Le professeur se leva et lança un regard mauvais au pauvre petit Shim Dacoyo. Il se dirigea lentement vers lui tout en poussant un peu Shoji .Puis il déclara :

- « Dacoyo, vous êtes encore en cours alors ne discutez pas de la sorte avec votre camarde ! Bon ... »

Shoji eu un air outré et surpris à la fois … En cours ? Mais décidément c’était de la mauvaise fois … Tout le monde détestait ce pauvre garçon … Le prof soupira et repris, tout en ce tournant légèrement vers Shoji.

- « Kyosuke Shoji c’est ça ? »

- «  Oui en effet … » dit Shoji pas très enthousiaste sachant pertinemment qu’il devait déguerpir.

- «  Veuillez sortir pour que je puisse discuter avec Dacoyo s’il vous plait ! »

Le blondinet, bien que pas du tout d’accord, s’exécuta …Mais avant qu’il ne parte il posa la main sur l’épaule de Shim et dit sur un ton posé :

[Suite dans les couloirs]

-«  Je t'attends dehors … »

Rien qu’au contacte de la main du blondinet avec l’épaule de Shim, celui-ci devint tout rouge, de plus, les paroles qu’il déclara n’arrangèrent rien. Le lycéen à la chevelure rose ne répondit pas, ayant trop peur de se faire engueuler ou quoi que ce soit d’autre. Sans que personne ne lui dise quoi que se soit,Shojil sortit de la salle … C’était une sensation étrange … Mais plus on lui interdisait une chose, plus avait envie de le faire …Il soupira et s’adossa contre le mur en attendant que Shim sorte.

Il ne comprenait pas lui-même, la raison pour laquelle il attendait ce jeune garçon, d’ailleurs, Shim aussi, se demandait bien pourquoi celui-ci s’intéressait tant à lui , peut-être allait-il lui demander quelque chose en retour … Oui c’était fort possible , et c’était ce dont était persuadé le jeune garçonnet .

…Bizarrement, Shim lui rappelait son enfer lorsqu’il était encore au primaire. Lui il avait réussi à s’en sortir, mais ce garçon … Depuis quand vivait il ce cauchemars ? Il se surpris lui-même à pensée à cela … Lui qui ne faisait attention à ce que pouvait penser les autres …

Il sortit son emplois du temps, faute de chose intelligente à faire … Il était l’heure de mangé, et si Shim ne sortait pas vite elle serait bientôt passé …Son ventre cria famine mais Shoji lui ne bougea pas d’un pouce …

Pendant ce temps là, dans la salle où se tenait un tête à tête pour le moins tendu, il y eu un silence glacial. Le professeur faisait peur, il faut dire qu’il n’avait pas une tête d’ange. Assez grand, aux cheveux courts et bruns, portants des lunettes bien carrées, constamment habillées en costume élégant et une cravate bien serré, il avait des airs sadique qui effrayaient ses élèves. L’enseignant avait Shim dans son collimateur depuis le début de l’année ce qui faisait monté en flèche son désir de sadisme dès qu’il croisait son regard …

Le professeur ferma la porte assez brusquement, ce qui fit sursauter le pauvre petit jeune homme prit entre les griffes d’un redoutable enseignant mal luné. Monsieur Tanaka alla lentement et sans faire de bruit, s’asseoir à son bureau, et lança un regard haineux à Shim. Celui-ci avait toujours la tête baissée, de peur et d’angoisse, se triturant un peu les doigts et se griffant un peu la peau, à cause du stresse.

«  Levez-vous Dacoyo » déclara le professeur d’un ton extrêmement aussi glaciale que même le pole nord aurait eu face à cette réplique un air de Club Med …

Shim s’exécuta, donc tout en tremblant légèrement.

* qu’est ce qu’il veut me dire ? Qu’est ce que j’ai fais de mal ? ….. Pleins de chose peut-être, mais je ne m’en rend même pas compte … je suis si maladroit et étourdit ….. *

Shim se blâmait déjà, pourtant ce n’était pas de sa faute mais en vain …

«  Ne restez pas là, planté comme in piquet !! Mettez vous devant moi ! »

Monsieur Tanaka commençait déjà à hausser le ton de la voix, ce qui fit encore plus peur à Shim. Celui-ci s’avança et se mit devant le bureau de son professeur, ayant toujours la tête baissée et une mine abattue.

«  Bien …. Et regardez moi quand je vous parle ! Cessez donc aussi de faire cette tête, vous n’êtes vraiment pas à plaindre Dacoyo, alors arrêtez tout de suite votre cinéma ! »

Shim ravala sa salive, ce prof était vraiment un monstre, mais qui ne l’était pas avec Shim ?

Il leva, la tête, rouge de honte. Il essaya d’avoir une tête moins triste, mais sans succès. Il ne faisait vraiment pas exprès, contrairement à ce que dire monsieur Tanaka, qui prenait un réel plaisir à l’enfoncer dans sa torpeur.

- «  Vous êtes muet Dacoyo ? »

-« …N….non, je ne suis pas muet. » Répondit le petit être, apeuré, bafouillant à moitié. 

- « Bon, et restez tout de même poli !! »

- « Ou…oui, excusez moi monsieur Tanaka ! »

Shim était, déjà, au bord des larmes, mais se retint de pleurer, se tenant les mains, griffant toujours un peu plus sa peau, faisant apparaître quelques petites traces de sang. Le professeur, voyant dans l’état dans lequel il mettait Shim, se mit à sourire assez sadiquement.

Il reprit alors d’une voix encore plus sombre que tout à l’heure.

- «  Vous devez sûrement vous douter pourquoi vous êtes là non ? »

- « …E….et bien … ».

- « Répondez ».

- « N..Non pas vraiment, je … »

- « COMMENT CA NON ?! » Hurla l’enseignant. 

L’élève se mit sursauta, sa gorge devenait de plus en plus serrer et ses larmes n’allaient pas tardé à coulés. Il déclara alors d’une voix à peine audible, butant sur chaque syllabe prononcée :

- «  E…ex…excu…excusez m…moi mons’eur Ta..Tanaka, je … je sais pourquoi je suis là »

Evidemment, mister Dacoyo mentait, il n’avait aucune idée du pourquoi il était là. Il essayait de chercher la cause, et ne trouva rien à part sa chute de note en Français. 

Monsieur Tanaka soupira, l’air énervé. Pourquoi avait-il convoqué Shim ? Et bien lui-même n’avait pas de raison particulière, simple envie de se défouler, sur ce petit être qui ne lui avait rien fait. Le prof pouvait être de très mauvaise fois quand il s’y mettait. Bref. L’enseignant fixa un long moment Shim, sans rien dire, et au bout de quelques minutes il déclara :

«  Je trouve votre comportement tout simplement inadmissible »

Quand monsieur Tanaka déclara ça , Shim fut un peu surpris mais ne répondit rien , affichant une mine encore plus abattu .

- «  Amuser vos camarades de classe en vous déshabillant est vraiment honteux , de plus , plusieurs élèves se sont plains de vous, disant que la cause de leur chute de note était à cause de vous , car vous perturbez beaucoup les cours n’est ce pas ? »

*que …. Mais non monsieur Tanaka ….. Je ….. Je ne dis rien pendant les cours, et ….. *

Mais rien ne sorti de sa bouche … Shim avait très mal au cœur à ce moment là, encore plus que d’habitude. Comment pouvait-on être si méchant avec lui, c’était abominable ! il ne pu s’empêcher de verser de grosse larmes et de sangloter , non c’était vraiment trop , il avait beau dire qu’il était habitué , et bien même si c’était comme ça depuis sa tendre enfance , il souffrait beaucoup. Comment pouvait on s’accommoder de tant de haine ?

Le professeur, en voyant son élève pleurer, afficha une nouvelle fois un petit sourire. Mais il changea bien vite d’expression de visage pour laisser place à une mine de serial killer enragé. Et d’un coup il tapa violemment son bureau avec son poing, faisant de nouveau sursauté Shim …

- «  Non mais où vous croyez-vous ? Hein ??!! Arrêtez de faire semblant d’être triste et abattu et séchez vos larmes de crocodiles !! Je vais convoquer vos parents pour régler tout ça. »

Shim ne pouvait pas s’arrêter de pleurer, son cœur lui faisait bien trop mal, et quand l’enseignant  se mit à dire qu’il allait convoquer ses parents, ça n’arrangea pas les choses. Et entre quelque sanglot, d’une voix cassée, le lycéen répondit :

- «  J…je…. N’ai ….p..Pas de parents …. Monsi..eur ... Tanaka …. »

Le professeur afficha une mine surprise, et répliqua, en fronçant les sourcils d’un air plus qu’énervé :

- «  Tout le monde a des parents !! Si vous êtes ici, c’est grâce à qui, hein ? Tss … irrécupérable Dacoyo, irrécupérable !! Sortez de cette classe, je vous colle tout le samedi après midi pour apprendre à respecter les autres et à ne pas perturber les cours ! Sur ce, veuillez partir quitter la salle sans objections, je ne veux rien entendre »

Shim n’ajouta rien, il n’avait pas la force et le courage de répondre à son professeur. Mais c’était terriblement injuste, lui-même le pensait, mais à quoi bon se battre et luter contre ça, lorsqu’on sait que l’on ne gagnera jamais ? Il se dirigea vers la sortit de la classe, d’un pas lent, essayant de sécher ses larmes. Bien sûr, il ne s’attendait pas du tout à ce que le blondinet l’ait attendu.

Shoji quand à lui fut tiré de ses songes en entendant un bruit fracassant … Il se leva et essaya de coller son oreille à la porte … Il entendit les dernières paroles du professeur et ce poussa de l’entrée pour ne pas être surpris à écouter au portes, ce qui pourrait être mal vue …

Posté par Yaoi_girl à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur (3) Discution avec le professeur Tanaka

Nouveau commentaire